Les audiences du procès Ntaganda se poursuivent à huis clos

Cette semaine, le procès de Bosco Ntaganda qui se tient devant la Cour pénale internationale (CPI) s’est déroulé, jusqu’à présent, à huis clos pour entendre le témoignage de deux témoins à charge.

Hier, le témoin P877, qui s’est présenté à la barre pour la première fois vendredi dernier, a conclu son témoignage avec un contre-interrogatoire apporté à huis clos. De la même manière, un témoin comparaissant sous le pseudonyme de témoin P108 a témoigné à huis clos hier et aujourd’hui.

Avant l’interrogatoire du témoin P108 mené par l’accusation lundi après-midi, le juge président Robert Fremr a annoncé que les juges lui avaient accordé la garantie de ne dévoiler aucune information permettant de l’identifier et que, si ce risque existait, les audiences se tiendraient à huis clos.

Un peu plus tôt, le 22 juin, les juges avaient décidé qu’il y avait « un risque objectivement justifiable pour la sécurité et le bien-être du témoin, motivant la dissimulation de son identité au public ». La décision des juges intervient après une demande de l’accusation datant du 1er juin afin d’obtenir des mesures de protection spécifiques « compte tenu des besoins particuliers de ce témoin ».

Outre l’utilisation d’un pseudonyme et la déformation numérique de la voix et du visage lors des transmissions de son témoignage, les procureurs ont demandé à ce que les éléments de preuve non divulgués par le témoin P108 soient donnés à huis clos. Les procureurs ont également demandé des pauses régulières pendant l’interrogatoire du témoin et que « les questions soient adaptées à ses besoins et capacités ». L’accusation a suggéré, de plus, que le témoin soit assisté dans la salle d’audience par un fonctionnaire de l’Unité d’aide aux victimes et aux témoins (VWU).

Ntaganda, un ancien chef rebelle congolais, est jugé devant la CPI pour 18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qu’il aurait commis ainsi que ses soldats en 2002 et 2003 dans la province d’Ituri, en République démocratique du Congo.

Le témoin P108 devrait poursuivre sa déposition demain matin.

Laisser un commentaire

Comments are moderated and may not appear immediately.
See our Terms & Conditions and Privacy Policy.